Sélectionner une page

● Comment s’est créé Jean Bouteille ? 

Gérard Bellet, fondateur de Jean Bouteille souhaitait créer une épicerie en 2012, mais il ne trouve pas de solutions pour distribuer des liquides en vrac. De plus, chaque année des milliards de bouteilles sont jetées alors qu’elles n’ont été utilisées qu’une seule fois. Face au sombre constat du trop-plein de déchets représentés par les contenants liquides il cherche donc une solution pour y remédier et sauver des bouteilles innocentes de la poubelle ! L’idée est trouvée en 2014, avec la création la marque Jean Bouteille. 

L’objectif : Contribuer à l’émergence d’une société zéro déchet : telle est la vision de Jean Bouteille grâce à l’association du vrac liquide et de la bouteille réutilisable et consignée. 

Jean Bouteille le constant en France : 568 kg de déchets ménagers et assimilés par habitant / par an (Ademe 2018) ☞Alimentation : un gâchis de 150 kg par habitant (Ademe 2018) 

Les résultats de notre solution en 2019 : 324 252 bouteilles sauvées 

Nous sommes désormais une PME de 31 salariés et nous comptons 700 points de vente partenaires, dont 660 en France, le reste des magasins sont répartis en Belgique, Pays Bas, Danemark, Allemagne, île de la Réunion et Nouvelle Calédonie. 

● Vous apportez une solution contre le gaspillage, pourquoi cela n’a pas été fait avant ? 

Jean Bouteille est un apporteur de solutions aux points de vente pour distribuer des liquides en vrac afin de permettre aux consommateurs de ne plus générer de déchets lors de sa consommation de liquides (huiles, vins, vinaigres, lessive etc). 

Plus en détails : 

Côté points de vente : 

Concrètement, Jean Bouteille installe dans les points de vente une solution complète : Fontaines de distribution en vrac, produits liquides alimentaires et/ou non alimentaires ainsi que les contenants. Les produits liquides sont proposés par gammes (produits bio adaptés à la distribution en vrac libre service) avec des produits alimentaires et non alimentaires : 

·La cuisine avec : des huiles d’olive/ colza /tournesol ; des vinaigres de balsamique / cidre / framboise ; des sauces : Tamari, shoyu mais également des sirops avec de l’agave et de l’érable 

· La cave : vin rouge / vin blanc / rosé 

· La salle de bains : shampoings / gels douche/savons 

· La buanderie : Lessives / adoucissants / liquides vaisselle / savon noir / vinaigre d’alcool/ multiusage 

· L’alambic avec les spiritueux : rhum, gin, vodka. 

Depuis mars 2019, nous avons lancé notre fontaine Oublong, permettant à ces points de vente de proposer de la bière pression en vrac. Nous avons également créé un dérivé de cette fontaine début mai, pour permettre aux bars et brasseurs de faire la vente à emporter en devenant embouteilleur et ainsi sauver leurs fûts : http://www.sauvonslabiere-mobilisation.fr/faq 

Des solutions étaient existantes comme la consigne, mais le début des années 90 il y a eu une montée en flèche les emballages à usage unique. Avec l’arrivée du plastique, les gros groupes de l’industrie alimentaire ont pu introduire le système de bouteille à usage unique. Ils n’ont plus l’obligation de gérer la fin de vie de leurs emballages. 


● Présentez un peu l’équipe, qui a quels rôles ? 

Nous sommes actuellement 31 salariés et l’équipe est en encore en développement ! La répartition des équipe se déroule de cette manière : -Bureau d’étude / R et D (Lille) -Comptabilité / administratif (lille) -Communication / Marketing (lille) -Atelier pour la fabrication des équipements (lille) -Equipe négoce / développement des produits (lille) -Accompagnement des marques (lille/ Paris) -SAV (lille) avec une équipe de prestataires répartie sur la France -Administration des ventes / logistique (lille/ paris) -Equipe Business développement (commerciaux répartis sur la France) 

Comme vous pouvez le constater la majorité des activités est située à lille. 

● Comment trouver les boutiques équipées pour Jean Bouteille ? 

Voici une map ou vous pouvez trouver les boutiques équipées de nos fontaines : https://www.google.com/maps/d/u/0/edit?mid=11ddnuxXk-SE5Dt7rMfKBI36h7tlWuP04 

Nous mettons régulièrement à jour cette carte et tous les mois les consommateurs peuvent retrouver un récapitulatif de nos nouvelles installations sur notre instagram et facebook: https://www.instagram.com/p/CBDyovmi5SO/ 

● Quels sont les gestes pour pouvoir aider Jean Bouteille à sauver le monde ? 

Côté consommateur : Acheter en vrac ses liquides dans nos Jean Bouteille réutilisables et consignées Le vrac et la consigne réinventent notre manière de consommer des produits liquides en offrant une alternative au modèle à usage unique. 

1- Le consommateur adopte donc une bouteille réutilisable et la remplit avec le liquide de son choix. Il paye lors de son premier achat sa bouteille indépendamment de son liquide. 

2-Il lave ensuite sa bouteille à la maison, puis il vient la recharger à la fontaine. Ainsi dès son deuxième achat il ne paye que le liquide. 

3-Ce dernier peut réutiliser sa bouteille autant de fois qu’il le souhaite et ainsi ne payer que le liquide avant de la déconsigner dans les points de vente qui le permettent. 

Solliciter les magasins à passer au vrac Nous mettons en place un Kit de communication à disposition des consommateurs afin de leur permettre d’interpeller leurs magasins préférés. A travers cette identification, le magasin peut alors prendre conscience de la demande et adopter de un rayon vrac liquide ou étendre sa gamme avec de nouveaux produits. . 

Le Kit : https://drive.google.com/drive/folders/1CbDAKi-nxDDp6ZLHmQ30UOyANT68niA8 

● L’entreprise a été créée en 2014, quels ont étaient les évolutions apportés selon vous au recyclage ? et voyez vous un changement des mentalité 

L’évolution est justement de pouvoir éviter le recylage pour pouvoir favoriser le réemploi : “Recycler c’est bien, prévenir c’est mieux ! Associée à la vente en vrac, la réutilisation des bouteilles est l’élément clé de notre modèle. Une consigne chez Jean Bouteille : c’est une bouteille réutilisable autant de fois que souhaitée par le consommateur et déconsignable à tout moment dans son point de vente. Ainsi vous favorisez le réemploi et non le recyclage car «le meilleur déchet et celui qu’on ne produit pas». Pourquoi devoir jeter une bouteille alors qu’elle n’a été utilisée qu’une seule fois, pas vrai ? 

Les prises de conscience sont présentes depuis quelques année : On remarque que les producteurs sont désormais prêts à revoir leur manière de distribuer pour proposer une offre vrac réclamée par les consommateurs -De plus en plus de marque nous contactent également pour qu’on puisse les accompagner dans le développement d’une offre vrac -L’explosion des commerces de vrac et des rayons vrac et la loi anti-gaspillage et sur l’économie circulaire publiée en janvier va accélérer encore cette tendance (surtout concernant la partie prévue en 2021 sur le dispositif vrac) -Les français sont de plus en plus sensibles à la question des déchets, chacun peut d’ailleurs agir à son échelle -Les lignes bougent grâce à de nombreux acteurs comme zéro waste France, réseau vrac, réseau consigne etc..